Jeff & Babs Thévenot, couple franco-suisse, ont effectué un tour du Pacifique entre 2004 et 2006 avec comme principales destinations: Hawaï, Nouvelle-Calédonie, Australie et surtout la Nouvelle-Zélande. C’est du pays des Kiwis qu’ils nous ont ramenés leurs plus beaux clichés.

Amoureux des grands espaces vierges, et de nature intacte, ils ont parcouru la Nouvelle-Zélande en van, 4×4 et autres transports pendant près d’une année. Pour figer ces moments intenses de beauté, ces passionnés ont choisi de travailler en argentique, et principalement avec un appareil moyen format afin d’atteindre l’excellence dans la qualité photographique.


Tui


Kardan_e

 

La mise au point s’impose J. En effet, les appareils moyen et grand format ne se trouvent pas dans les rayons des supermarchés !

Brièvement, ce sont en fait les premiers appareils photo à soufflet. Evidemment ils ont évolué depuis, mais le principe reste le même.

Ils ont l’avantage de faire des photos sur une grande surface de pellicule, donc l’image possède beaucoup de détails, d’où l’appellation « Haute définition ». Par contre, ils sont lourds, chers et ne possèdent pas de programme automatique !!


technorama617

C’est avec un de ces appareils que Jeff fait ses photos panoramiques :

un Linhof Technorama 617 S III avec un objectif 72 (soit un angle de vue effectif de 102°).

Tout est mécanique, donc la prise de lumière se fait à l’aide d’un posemètre et l’avancement avec une manivelle! Il ne craint ni les intempéries ni les conditions extrêmes de température. Sur un film 120, seules 4 vues sont possibles, car la taille de la diapo est conséquente : 6 x 17 cm.

schcenterfilter
Autre particularité, comme il s’agit d’un grand angle, il y a du vignetage (zone sombre dans les angles). Afin de le supprimer, l’ajout d’un filtre gris au centre égalise la luminosité sur le plan du film, mais au prix de 2 diaphragmes (au lieu de prendre à 1/8s vous vous retrouvez à 1/2s par exemple). Pour info les ouvertures vont de f/5.6 à f/45, donc ce type d’appareil fait que l’on a des temps d’exposition souvent de l’ordre de la seconde, d’où l’utilisation quasi impératif d’un pied.

 

 

lin617vis72
Dans ces conditions, les prises de vue prennent souvent des
allures d’expéditions! Un petit plus, le viseur, qui est détachable
du boîtier, peut permettre un repérage sur le terrain avec un
équipement plus léger. En effet ici ce n’est pas un reflex SLR,
la visée ne se fait pas à travers l’objectif, mais par-dessus et
suivant un autre axe.


 

Ensuite le film est scanné avec l’un des meilleurs scanner au monde : le Kodak Eversmart Supreme II. Il permet d’extraire un grand nombre d’informations du film ; poussé au maximum de sa résolution optique, il produit un fichier Tiff de plus de 2 Go, à partir d’une diapo de 6x17cm !! Cela permet de faire un recadrage sur un cliché et de l’agrandir sans perte de qualité. Pour être encore  plus parfait, le montage à l’huile s’impose. Le film est donc pris en sandwich dans un bain d’huile, afin de boucher les rayures, d’atténuer la structure physique du film, d’éliminer les poussières, et d’améliorer la qualité optique du scanner. Ensuite l’image est traitée informatiquement pour aboutir au tirage sur une imprimante Photo HP Z3100 (12 couleurs).

AravisS204
AravisS2ZOOM
Numérisation optique à 5600 dpi !

BabsJeff & Babs Thévenot ne se limite pas seulement
au moyen format, ils font aussi de la
macrophotographie, et tout récemment de
la photo avec éclairage lunaire !
Ah ! Photo, quand tu nous tiens !